Le projet 3D-COFORM

Les musées sont à l’aube d’une formidable mutation en matière de médiation culturelle à distance et in situ.
C’est pour cette raison que le dernier projet européen promouvant l’image 3D dans le milieu du patrimoine, 3D-COFORM (2008-2012), s’attache à intégrer les besoins des conservateurs afin que ceux-ci bénéficient des dernières avancées technologiques et s’impliquent dans l’informatisation croissante du patrimoine.

Représentation 3D dCrane orné d

Présentation sommaire du projet

Il s’agit d’un des projets phares ICT (Information and communication technology) de la communauté européenne, au budget de 8 millions d’euros. Le projet vise à perfectionner les procédures de numérisation 3D, afin d’inclure l’image 3D dans la pratique courante de la gestion et de la valorisation des œuvres culturelles. A cette fin, les partenaires étudient tous les aspects de la capture d’images 3D (traitement, propriétés matérielles, métadonnées) selon l’objet à numériser. L’ensemble produit, structuré de manière à pouvoir effectuer des requêtes sémantiques, sera également intégré aux autres sources d’information (textes ou images) et versé dans la base créée par le projet European Digital Library. Le programme technique aboutira à la création d’un « Virtual Centre of Competence in 3D digitization », qui pourra conseiller les institutions européennes tant sur le plan technique qu’économique.

Représentation 3D dCrane orné d

Un projet en cours avec le musée du Louvre : la numérisation des vases grecs

Entre février et juillet 2010, soixante vases grecs de la période archaïque – des oenochoé, principalement – au style dit « de la chèvre sauvage » auront été numérisés en trois dimensions au C2RMF. Ils proviennent des salles d’exposition et des réserves du Musée du Louvre (département des Antiquités grecques, étrusques et romaines). Pour la conservatrice en charge de ces collections, il s’agissait de faire connaître ces vases, marqués par le renouvellement des techniques, des sujets et des formes (l’importance du décor animal en particulier) dans le monde grec de la fin du VIIe s. et du début du VIe s. La méthode de numérisation choisie a été la triangulation laser, qui offre un rendu optimal et un grand degré de précision. Cette opération s’est inscrite dans le cadre du projet 3D-COFORM : il s’agissait de développer des outils informatiques permettant de rendre la 3D utile aux conservateurs. Les fonctionnalités les plus attendues par les spécialistes de ces collections sont les outils de comparaison ou de volume et les outils de reconnaissance des motifs. Ce projet permet en outre de réfléchir à la visualisation des modèles 3D sur internet.

Crane orné d